La fourbure, phénomène complexe

Les Cahiers de l'Âne • 01/01/2013


La fourbure peut toucher chaque âne comme chaque poney ou chaque cheval. Cette affection est grave et peut avoir de lourdes conséquences. Elle peut être primaire ou secondaire alors liée à une autre maladie qu’il faudra traiter. C’est la maladie du pied la plus fréquente chez l’âne. Il faut savoir la reconnaître. Elle peut toucher un seul pied, ou deux ou trois ou les quatre.

TEXTE : DR VÉTÉRINAIRE JENNY HARY - PHOTOS : REFUGE AIDE AUX ÂNES - ASINERIE D'EMBAZAC

La fourbure est une affection des tissus mous du pied. Au sens premier, le terme fourbure désigne une réponse inflammatoire localisée dans les structures lamellaires de la face interne de la paroi de la boîte cornée du sabot. En pratique, c’est un phénomène pathologique plus complexe et pouvant se présenter sous différentes formes. L’inflammation des structures lamellaires aboutit à la rupture des attaches tissulaires entre le podophylle et le kéraphylle, conduisant à une instabilité de la 3e phalange qui bascule et qui peut perforer la sole.

undefined

On peut parler de fourbure aiguë ou de fourbure chronique en fonction des signes observés et de la durée d’évolution. Cela dit, un animal fourbu chronique peut faire des épisodes aigus plus douloureux ; et un animal faisant une fourbure aiguë peut rentrer dans la chronicité.

Une fourbure peut donc être primaire ou secondaire. Si elle est consécutive à une autre maladie, il faudra diagnostiquer cette dernière et la traiter car alors les signes podaux sont une conséquence.

Étiologie

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés encastelure fourbure