Votre rêve... avoir un âne

Les Cahiers de l'Âne • 01/06/2016


Votre rêve se réalise, vous allez être ânier !… et déjà vous commencez à comprendre la responsabilité dont vous vous êtes chargé pour votre plus grand bonheur ! Quelques constats effectués par des pairs plus chevronnés vous aideront peut-être à aborder ce nouveau statut plus sereinement, mais à part ces quelques conseils vous resterez le maître à bord et comme toujours lorsqu’il s’agit d’êtres vivants, il y a autant d’exceptions que de règles. C’est un savoir-être qu’il vous faut acquérir. Cf. l’article sur l’approche du jeune âne dans le précédent numéro.

TEXTE : ARMELLE COTTRANT-MÉNAGER - PHOTOS  : VALÉRIE THÉVENOT

Organisez l’accueil !

D’abord il est primordial d’être présent à l’arrivée du nouveau pensionnaire, d’une présence active ; bien souvent les difficultés d’organisation de transport, de la vie professionnelle ou familiale font que l’âne arrive le soir, la veille d’une journée de travail ou d’une fête de famille, et ce moment-clé est négligé. Or l’arrivée est très importante pour que l’âne s’approprie sa nouvelle vie, « n’oublions pas que l’âne est un animal de territoire».

Aussi, observer comment il prend connaissance avec ce nouvel habitat est important. Peut-être faudra-t-il faire un peu le tour avec lui ? Lorsque les éleveurs introduisent ainsi de jeunes animaux sur une nouvelle pâture, il n’est pas rare qu’ils utilisent les services d’un âne plus âgé pour servir de guide vers le point d’eau, les lieux abrités… Donc si vous recevez ce nouveau compagnon et qu’il est seul à l’arrivée, veillez à ce qu’il trouve tout ce confort.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés abri pâture vermifuge poil alimentation nouvel âne nouvel arrivant avoir un âne