Chaleur - soins de l'âne sportif

Les Cahiers de l'Âne • 01/09/2012


Lorsqu'il fait chaud, plusieurs critères dont la chaleur et la présence d'insectes demandent des soins appropriés avant, pendant et après l'effort. Pour que votre âne et vous-même puissiez profiter au maximum des beaux jours, voici une série de gestes à mettre en oeuvre systématiquement.

TEXTE : EMMANUELLE BORNET - PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Ces gestes simples et pleins de bons sens sont à pratiquer que vous soyez un adepte des sorties de loisirs ou féru de compétitions montées et attelées. Ils préviennent de blessures, de coups de pompe et d'inconfort chez votre âne.

Les insectes

S'il fait chaud et que le soleil tape, il est préférable tant pour la monture que pour le cavalier d'attacher l'âne à l'ombre pour le préparer. Arbre ou écurie sont alors les bienvenus pour se protéger des rayons ardents et dans une moindre mesure des « engins volants et piquants » qui ne manqueront pas de vous harceler.

undefined

Une fois installés, il convient de pratiquer un bon pansage sur l'ensemble du corps sans oublier les passages de sangles. Ce toilettage permet d'éliminer toutes formes de saletés : la sueur - met gourmet des insectes - et la poussière ou le sable dont l'âne se recouvre immanquablement pour justement se débarrasser des gêneurs. Les grains abrasifs pouvant provoquer des plaies de harnachement.

Le pansage achevé, même s'il n’y a aucun remède miracle, appliquez une lotion insectifuge qui protégera l’âne au moins quelques temps des insectes.

YEUX ET POITRAIL À L'ABRI DES INSECTES

Pour les yeux, un seul moyen : dotez votre âne d'un frontal à lanières en cuir ou en tissu muni de velcro pour un ajustement facile. Le poitrail est lui aussi soumis à de fortes agressions par les insectes, certains ânes ont souvent cette partie du corps constellée de boursouflures. Voici une parade qui a fait ses preuves pour protéger cette partie du corps : munissez un frontal anti-mouches d’une cordelette à chaque extrémité et fixez-le aux anneaux à l'avant de la selle, prévus initialement pour recevoir un collier de chasse. Son mouvement fluide chassera les insectes.

Une fois sellé

Une fois la selle mise en place, pensez à étirer les membres antérieurs de votre âne vers l'avant. Par ce geste, le pli de peau formé pendant le serrage de la sangle passe à l'avant de celle-ci et évite la plupart du temps les blessures de sangle.
Avant de vous mettre en selle, marchez à côté de votre monture quelques minutes afin que la selle prenne sa place sur son dos. Les muscles de votre âne se décontractent et cela vous permet à vous, cavalier, d'avoir un minimum d'échauffement. Bien rares sont ceux d'entre nous qui prennent le temps de procéder à des exercices d'assouplissement avant de se mettre en selle !

La chaleur

undefined

Monter aux heures les moins chaudes de la journée est une solution de confort, tant pour l'âne que pour son cavalier. Mais si vous faites de la compétition, vous n'aurez pas le loisir de choisir vos horaires de départ. C'est pourquoi nous vous conseillons durant vos périodes d'entraînement de sortir un minimum de fois sous « le cagnard » en sachant doser les efforts. Dans le même ordre d'esprit, faites boire souvent votre monture par petites quantités. Sur les courses d'endurance par exemple, l'assistance du cavalier suit en voiture le parcours des compétiteurs et propose à chaque passage de route un seau d'eau à l'équidé. Même si ce dernier ne boit pas à chaque fois, il y trempe au moins son nez pour se rafraîchir. Quant au cavalier, il en profite pour déverser sur l'encolure et la nuque de l'animal des pleines bouteilles d'eau. Tout ceci est indispensable, aucun équidé ne pourrait terminer une course dans de bonnes conditions sans cela.

CHALEUR ET EFFORT

S'entraîner sous fortes chaleurs participe à l'entraînement d'un animal amené à suivre des compétitions. Mais il est impératif de savoir doser les efforts et de rester à l'écoute de sa monture. Seuls des cavaliers avec un minimum d'expérience et de sens de l'animal peuvent mettre en place ce style de séances. Car si vous décelez le moindre signe de fatigue, il est essentiel de mettre pied à terre et de laisser l'âne à l'ombre le temps qu'il récupère. Et dans la mesure du possible le mouiller si une douche, un seau d'eau ou un ruisseau sont à proximité. Et bien sûr le faire boire souvent en petite quantité.

Au retour

Comme pour le départ, mettez pied à terre quelques minutes avant l’arrivée. Pensez à remonter les étriers afin qu’ils ne tapent pas dans les épaules de votre ami et dessanglez la selle d’un ou deux trous. Sans cela, vous risquez de voir apparaître sur votre animal des gonfles douloureuses. Ensuite, une fois arrivés, attachez votre âne à l’ombre pour le desseller.

Apport d'eau

Proposez-lui de l’eau une nouvelle fois. Pour éviter le pire, une rupture de l'estomac suite à une trop grande quantité d'eau absorbée ou un choc thermique avec la même conséquence si celle-ci est trop froide, ne laissez pas votre âne vider le seau d'eau s'il a très soif. Laissez-le absorber de petites quantités, éloignez le seau quelques secondes avant de le lui redonner. Procédez ainsi jusqu’à ce qu’il n'en veuille plus. Ensuite, faites-le marcher quelques minutes au pas afin d’éviter les contractures.

La douche

Maintenant vous pouvez conduire votre âne à la douche. Vous commencerez toujours par les membres, en partant du sabot et en remontant lentement vers l’épaule. En commençant ainsi, vous permettez au corps de baisser sa température et de se préparer au jet d'eau froide. Douchez les quatre membres en insistant sur les pieds, puis les tendons et les articulations des genoux et jarrets.

undefined

Pour le corps, commencez par l’intérieur des cuisses en insistant sur l’artère fémorale qui rafraîchira très vite l’ensemble du corps. Puis continuez par les épaules, l’encolure, le poitrail et enfin, la croupe et le dos. Le passage sur le rein se faisant en dernier.

Je ne douche pas le ventre d’un âne qui vient de travailler car cela pourrait provoquer un ralentissement du transit, juste un petit coup de jet s’il est maculé de boue.

Quant à la tête, si votre âne supporte le jet, la mouiller doucement en faisant attention aux yeux et aux oreilles. Et s’il n'accepte pas le jet d'eau, utilisez un seau et une éponge.

Enfin, il convient de passer le couteau de chaleur pour égoutter l’eau et éliminer la crasse. Différents modèles sont à votre disposition, souples ou rigides. Votre choix se fera selon votre préférence... et celle de votre Cadichon ! Le couteau de chaleur se passe par un mouvement dans le sens du poil sur toutes les parties du corps à l'exception de la tête et de la partie des membres située en-dessous des genoux et des jarrets.

Dernier conseil, après la douche, attention aux courants d’air ! Même s’il faitchaud, ils peuvent être dangereux pour un âne mouillé.

Après la douche

Si l’effort fourni a été plus intense ou tout simplement que votre âne a les membres plutôt fragiles, il est bon de leur appliquer un antiphlogistique.
Deux types de préparations existent :

  • Les emplâtres d’argile : à préparer soi-même ou encore mieux les prêts à l’emploi de types tendilaxe® ou pâte armoricaine et que l’on trouve chez le vétérinaire ou en sellerie. Les emplâtres s'appliquent sur membres humides en partant du paturon et en remontant à rebrousse-poil jusqu’au dessus du genou et du jarret puis en redescendant jusqu’au paturon. Ils peuvent être ou non recouverts de bandes de repos.
  • Les gels de tendons : ce sont des préparations en tube ou en pot que l’on trouve dans les mêmes lieux de vente. Ils ont les mêmes effets que les emplâtres, refroidir et raffermir les tendons toujours afin d'éviter claquage, inflammation et apparition de tares. Ces gels se passent sur membres secs.

Les bandes de repos

Vous pouvez poser des bandes de repos soit aux antérieurs soit aux quatre membres pour aider à la récupération de jambes fatiguées. Mais attention à l'usage abusif de ces protections, cela peut entraîner une fragilisation des membres. De plus, la pose de ces protections n’est pas anodine et doit se faire consciencieusement sous peine d’obtenir l’effet inverse. La pose de ces bandes se fait sur des sous-bandes en carrés de coton matelassés afin d'éviter le risque de surcompression des membres.
Et pour compléter ce panel des soins en été, une chemise « nid d’abeilles » protégera votre ami des mouches quand il attend attaché au van ou dans un parc.

POSER UNE BANDE DE REPOS

Si vous n'avez jamais posé ce type de protection, il est impératif de vous faire aider par un habitué au moins la première fois pour éviter tout problème. Après avoir mis en place la sous-bande, vous déroulez la bande de repos du dessous du genou vers le dessous du boulet et vous remontez en-dessous du genou au point de départ, et vous la « scratchez ». La bande ne doit être ni trop serrée, ni pas assez.

Tous ces soins ne sont que justes récompenses pour votre ami âne qui sait donner sans compter. Il est important que votre animal puisse aussi en dégager un bénéfice et du soutien pour pouvoir continuer à pratiquer des activités de loisirs ou sportives en votre compagnie. ■

À SAVOIR

Le dessanglage

Le fait de dessangler la selle de votre âne un peu avant l'arrivée lui permet une meilleure respiration. La selle, moins serrée, va alors masser son dos durant la marche jusqu'à vos installations. Cette astuce évite la formation de gonfles qui sont de petits œdèmes se formant aux points de compressions et qui empêchent par leur présence douloureuses de resseller votre animal par la suite... Essayez de remettre des chaussures quand vous avez des ampoules aux pieds ! Il est donc important que ces gonfles soient totalement résorbées.

Bienfaits de la douche

La douche des membres a une fonction d’aquathérapie avec son effet massage et cryogénique. Elle évite l’inflammation des tendons et prévient l’apparition de molettes tendineuses. La douche des membres est donc recommandée après tout travail, même s’il ne fait pas assez chaud pour doucher le reste du corps.

Mots clés insectes chaleur équitation douche