Mule qui es-tu ?

Les Cahiers de l'Âne • 01/12/2014


Est-elle mi-âne mi-cheval ? Ou bien l’un ou l’autre ? Ni l’un ni l’autre alors ? Le comportement de la mule suscite moult interrogations. Plusieurs muletiers aux expériences diverses apportent leur éclairage à la question.

TEXTE : DR VÉTÉRINAIRE JENNY HARY - PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Comment comprendre la personnalité complexe et comment appréhender raisonnablement le mental de ce sublime hybride créé par l’homme ? Qui est-il pour mettre à mal toute tentative de généralisation et de catégorisation ?

Chaque espèce est unique et fonctionne avec ses propres codes et attitudes. Le cheval et l’âne sont très différents et même parfois opposés. Le cheval équipé physiquement pour la course fuit un danger lorsque l’âne fait face et combat si besoin.

Dans l’étude du comportement animal nous cherchons classiquement à distinguer l’inné de l’acquis. Avec l’hybride cette distinction pourrait prendre sens. L’héritage du baudet serait le calme, l’attachement, la fidélité. La jument lui inculquerait sa fougue et son sens de la hiérarchie.
En théorie cela fonctionne, mais en pratique ce n’est pas du tout vrai. Issu du croisement entre un baudet et une jument, et élevé par elle, le mulet grandit avec les chevaux, mais il est bel et bien doté génétiquement des instincts des deux équidés.
À la question « Trouvez-vous que vos mules se comportent plutôt comme un cheval ou plutôt comme un âne, ou les deux ? », les professionnels éleveurs et muletiers répondent spontanément soit l’un soit l’autre. Chaque mule et mulet a une grande dominante de caractère et de comportement calqué plutôt soit sur le cheval soit sur l’âne. Comment cela est-il possible ? Est-ce là une nouvelle preuve de l’ambivalence de notre animal ? Est-ce qu’une mule « cheval » a des réminiscences d’âne parfois ou est- elle vraiment cheval ?

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés comportement éducation hybride éducation mule comportement mule mule