Guide d'achat d'une mule

Les Cahiers de l'Âne • 01/04/2015


Vous êtes peut-être déjà propriétaire d’un cheval ou d’un âne et l’idée d’acquérir une mule ou un mulet germe en vous. Comment affiner votre choix, quels sont les points à éclaircir, quels vont être les critères de sélection, à qui s’adresser ? Avez-vous les compétences nécessaires ?

TEXTE : VIRGINIE CHEYSSER - PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Vous voulez un animal différent, qui possède à la fois les qualités de l’âne et celles du cheval : pied sûr, endurant, rustique, proche de l’être humain. Tout d’abord, pour conforter ou non votre idée, il vous faut rencontrer des mules. Contactez des éleveurs, des utilisateurs de mules, allez sur des manifestations pour voir différents modèles de mules et différentes utilisations. Et surtout échangez avec les utilisateurs. S’il n’y en a pas près de chez vous, osez le déplacement. Il y a aussi des groupes de muletiers sur les réseaux sociaux avec lesquels vous pouvez échanger. À l’issue de ces rencontres, c’est sûr, votre prochain compagnon sera une mule. Il vous faut définir ce que vous souhaitez faire avec lui.

À quelle utilisation le destinez-vous ?

Attelage, randonnée, bât, équitation western, compétition de TREC ou autre, traction animale, débardage… ?

undefined

Assurez-vous d'une belle compatibilité de caractère entre vous.

Les qualités recherchées seront différentes en fonction de l’usage auquel vous le destinez. Pour le bât, une mule de petite taille est appréciable pour accrocher les caisses de bât. Pour la randonnée, vous privilégiez une mule qui aura un bon pas. Pour la compétition, une mule qui a du sang et pour la traction, une mule qui a de la puissance. Selon les croisements, les mules pourront répondre à ces critères. Cette question résolue, quelle mule choisir ?

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés achat matériel castration manipulation achat mule mule acquisition mule