L'hyperlipémie, une maladie grave de l'âne

Les Cahiers de l'Âne • 01/01/2013


L'hyperlipémie, une maladie grave de l'âne

L’hyperlipémie est un phénomène biologique qui n’existe presque que chez l’âne et qui est une dominante pathologique dans cette espèce. Elle est très grave et se présente sous des signes peu spécifiques. Heureusement son diagnostic est facile. En revanche il faut savoir qu’elle existe pour la chercher.

TEXTE : DR VÉTÉRINAIRE JENNY HARY - PHOTOS : ASINERIE D'EMBAZAC et VALÉRIE THÉVENOT

L’hyperlipémie est un désordre métabolique sévère dû à un déficit énergétique et caractérisé par une hypertriglycéridémie (trop de triglycérides dans le sang) et une infiltration tissulaire lipidique (de graisses) du foie, des reins, et parfois du cœur et des muscles.

Cette maladie est le plus souvent secondaire, survenant en période d’anorexie.

La maladie intercurrente peut être par exemple un parasitisme intestinal majeur (33% des cas), une entérocolite, une pancréatite, une salmonellose chez un porteur, une sablose ou une stase intestinale, un syndrome de Cushing, un adénome pituitaire.

« IL FAUT INTERVENIR
LE PLUS TÔT POSSIBLE »

Les signes qui peuvent nous alerter sont non spécifiques à la maladie (voir encadré « Les signes »). Un seul des symptômes cités est parfois présent et surtout si le tableau n’est pas complet cela signifie peut-être qu’on est en début d’évolution, il faut intervenir le plus tôt possible. Plus on prend en charge tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés anorexie amaigrissement hyperlipémie diète hypertriglycéridémie fatigue triglycérides