L'âne gardien de troupeau

Les Cahiers de l'Âne • 01/02/2014


L'âne gardien de troupeau

Les lecteurs des Cahiers n°59 ont pu lire l'initiative du ranger McFarlane : utiliser des ânes féraux (ânes domestiques retournés à l’état sauvage) comme gardiens de troupeaux dans des élevages de bétail et de moutons en Australie. De même, au Canada et aux États-Unis, de plus en plus d'éleveurs font appel à des chiens, lamas ou ânes afin de protéger les troupeaux et pour ces derniers les élevages de volailles en plein air.

Alors qu'en Europe et en Asie certains animaux ont été longtemps utilisés à ces fins, peu sont ceux qui ont franchi le pas de l'âne gardien sur le Vieux Continent. Ainsi en Suisse, en novembre dernier, l'Office Fédéral de l’Environnement a allongé l'enveloppe destinée à l'utilisation des chiens de berger, privilégiant ce mode de protection à l'utilisation de lamas (en phase de test dans le canton de Lucerne) ou d'ânes (utilisés dans les années 90 lors du retour du loup en Suisse). Utilisés parfois conjointement à des systèmes de clôtures électriques, des systèmes électroniques, ou seuls, les ânes comme gardiens de troupeaux présentent de nombreux avantages.

Pourquoi un âne ?

Outre-Atlantique on estime que le public accueillera plus facilement l'utilisation de l'âne comme gardien que le recours à des pièges, poisons et autres techniques. On estime qu'il est aussi moins coûteux à l'achat et à l'entretien que d'autres animaux et il ne faut pas négliger bien sûr sa longévité. Cependant son utilisation et son efficacité reposent avant tout sur deux principes : l'aversion naturelle de l’âne envers les chiens, associée au fait qu'il n'en a pas peur et ensuite sa sociabilité, faculté qui lui permettra de s'intégrer à un groupe d'une autre espèce en l'absence de semblables. Il est évident qu'en Australie, aux États-Unis ou au Canada, la plupart des prédateurs sont assimilables aux chiens (chiens sauvages, loups, coyotes) et cette « aversion naturelle » représente un avantage certain. Là où les prédateurs sont différents (ours par exemple) d'autres solutions sont souvent retenues.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés ovins âne féral mouton caprins gardien bovins troupeau