En direct de la planète mule, par Florence muletière belge

Les Cahiers de l'Âne • 01/10/2015


En direct de la planète mule, par Florence muletière belge

J'ai trouvé mon mulet sur internet, à la faveur d'un bras cassé. Impossible de dire après coup que ce jour-là j'aurais mieux fait de me casser un bras !

TEXTE : Florence HURLET - PHOTOS : Collection F. HURLET

J'ai cherché longtemps de la littérature sur le sujet mais mis à part le judicieux bouquin d'Adolphe Guénon... rien ! ou presque. J'ai rencontré sur la toile des propriétaires de ces prodigieux animaux, aux oreilles attentives aux autres détenteurs de mules et à leurs aventures muletières. Alléluia ! Je n'étais plus seule au monde avec mon alien. Bon, je vous l'avoue quand il fait le cornichon, je suis seule au monde.

La plupart du temps, les néophytes en la matière font les questions et les réponses, ceux-là, je les laisse parler. 
Quoique, j'arrive encore à prendre la mouche pour un : « Ça saute, ça ? », « Ça galope ? » ou un « Ça se monte comme un cheval ? ». Il y a aussi les intéressés un peu bruts qui aimeraient qu'on leur fournisse le mode d'emploi. Non mais ! Je cherche le fonctionnement du mien depuis 10 ans et il faudrait leur servir ça traduit en mulien pur jus!

Alors, pour ceux qui rêvent encore et qui regardent les mulets de loin, voici quelques généralités pour le moment où vous aurez à les approcher.

Phase « éducation »

Un mulet, c’est très différent d'un cheval. Sans l'être vraiment. Pour l'éducation, on fait comme avec un cheval, un cheval un peu spécial... genre Hooligan... Être toujours poli, juste, bien expliquer, reformuler, être sûr qu'il a bien compris, et alors rester sur ses positions sans s'énerver.

C'est plus malin qu'un cheval, plus farfelu aussi, ça prend des notes, ça n'oublie rien. Ça sait lire et écrire en gros. Ça apprend à une vitesse supersonique, une fois bien expliquée suffit souvent, quelques révisions et hop ! le voilà professionnel en la matière. Ce qu'il sait faire le rend très à l'aise.

Toute chose sur laquelle vous céderez, vous sera resservie et renégociée des semaines, des mois voire des années plus tard, à la faveur d'un mouvement d'humeur de la bête.

Sachez aussi que l'animal outre juriste et syndicaliste est aussi comédien à ses heures. Il bluffe, simule et seule une grande expérience de vie commune vous permet de voir clair dans son jeu et d'y mettre un terme promptement sans éveiller sa légendaire susceptibilité.

Un autre phénomène observé cette fois chez le propriétaire est le langage fleuri que l'on acquiert en côtoyant de trop près ces hybrides : les légendaires jurons muletiers. Ce sont des conséquences directes de la cohabitation. Jacob, mon mulet, me prend tout à coup très au sérieux si je jure en patois. Dès lors, une punition ou un juron justifié sera toujours accepté.

Des signes bien expressifs

Outre ses excroissances auditives, excellents indicateurs de son état d'esprit, l'animal est équipé d'un autre baromètre tout aussi fiable, j'ai nommé son appendice caudal. Bien que l'on saisisse clairement la contrariété dans les mouvements intempestifs chassant les informations désagréables telles de vilains insectes, le phénomène mériterait une étude plus approfondie à l'instar de la danse des abeilles !

Quelques grands classiques mulassiers : les postérieurs, ils n’aiment pas trop les donner, les oreilles, ils n’aiment pas trop qu'on y touche, ça peut tracter et te faire faire du ski ou t'embarquer monté comme si tu étais un brin de paille, ça râle sec, boude et s'ensauvage vite si tu ne les manipules pas pendant quelques semaines... Tous ces défauts se désamorcent avec la patience et les exercices adéquats.

En règle générale, soins et piqûres, ils n’aiment pas, surtout les piqûres. Par chance, ils cicatrisent très vite. Ils apprennent beaucoup par mimétisme en regardant, j'ai pratiqué ainsi pour le camion et le maréchal-ferrant. L'eau (rivière et douche) et la boue en général, ils n'aiment pas trop non plus, ça se travaille comme le reste, mais c'est bon de le savoir.

Du sang d’âne, à n’en pas douter

Ils ont un instinct de conservation et de préservation de leur intégrité physique assez prononcé qui fait que tout obstacle pouvant être contourné, le sera. Point. Votre demande de franchissement n'étant pas justifiée. Asseyez-vous à la table des négociations. Les réactions dépendent aussi de la mère, si c'est une trait le tempérament sera quand même plus froid. Mais, en règle générale, ils font quelques mètres pour se mettre en sécurité puis observent. Un cheval est encore en train de courir derrière sa panique à l'heure où le mulet est reparti manger.

C'est curieux comme une chatte, avec aussi la souplesse du félin. Pire qu'un concierge, il sait tout ce qui se passe et à quelle heure tu rentres. C’est farceur, joueur, ça court après les chiens, les chats et les oiseaux qui passent dans son pré, ça te démonte tout par curiosité. On ne s'ennuie jamais avec un mulet à la maison !

Patience & confiance

C'est un bon camarade mais tâche de rester son ami, car c'est aussi un champion de kung-fu et il se transforme volontiers en mulet de combat. Sois patient, il faut qu'il se donne, qu'il t'accorde sa confiance. Ne délègue pas des choses délicates qu'il supporterait de toi grâce à la confiance qu'il t'accorde, ne le trahis pas en faisant tes piqûres toi-même.

Rien n'arrête une bourrique à part une balle dans la tête, sa chance étant qu'on ne soit pas armé.

Vous allez me dire que le portrait est acide et que je ne vous vends pas toutes les qualités du sujet. Nous traiterons donc une prochaine fois de son épouvantable instinct grégaire, de sa sexualité contrariée, de son expression orale et de son pelage atypique sinon, ce Cahier de la Mule va se refermer sur ma prose. C'est vrai, ses innombrables qualités, les rêves de grandes chevauchées et de belle complicité, je vous laisse les découvrir, les créer et les réaliser vous-mêmes.

C'est un prodigieux animal qui vous offrira des colères aussi intenses que vos satisfactions. Préparez-vous à une relation passionnée avec un animal passionnant qui vous permettra de vous remettre régulièrement en question sans passer par le divan d'un psy, et un jour de pouvoir vous dire que vous avez eu UN cheval dans votre vie et que ce cheval était ... un mulet ! ■

Mots clés mule