Pâture - la mise à l'herbe

Les Cahiers de l'Âne • 01/04/2014


Pâture - la mise à l'herbe

La bonne gestion des « ressources vertes » et les conséquences du changement alimentaire induit pour l’âne sont les deux éléments à envisager au moment de la mise au pré. Afin de gérer au mieux tout ceci, il vaut mieux procéder de façon progressive.

TEXTE : ROMUALD LINÉ - PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Une fois que l'herbe a atteint une hauteur de 10 à 20 cm environ et que le sol s'est asséché suffisamment vous pouvez effectuer la mise à l'herbe par pas de 15 minutes : 15 mn le premier jour, 30 mn le second etc. durée à moduler en fonction des effets visibles. Certains procèdent ainsi jusqu'à un pâturage de 5 heures par jour pour ensuite laisser un accès illimité. D'autres utilisent une clôture mobile qu'ils déplacent « en tranche » afin d'augmenter la surface herbeuse disponible de façon progressive.

La rotation

Laisser un accès libre à l'herbe

Cela représente une économie de fourrage et une facilité de gestion indéniables, cependant les effets ne sont pas toujours positifs pour l'âne qui a ainsi un accès illimité à une ressource trop riche au printemps, ni pour la pâture qui est alors surpâturée. Une ouverture « en tranche » avec une clôture mobile présente l'avantage d'être progressive mais pose le problème de certaines zones qui sont alors surexposées au piétinement et au surpâturage.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés prairie rotation âne couvert herbeux printemps parasite surparasitage sous-pâturage pousse surpâturage herbe pâturage