De l'équitation cheval à l'équitation âne

Les Cahiers de l'Âne • 01/12/2013


De l'équitation cheval à l'équitation âne

De nombreux cavaliers asins s’adressent aux centres équestres pour apprendre à monter ou pour se perfectionner. C’est une bonne idée : il est certain qu’une rêne d’ouverture reste une rêne d’ouverture quel vous soyez avec un âne ou un cheval ! Cependant la majorité des enseignants ne connaît pas l’âne ni ses particularités physiques et les contraintes liées à son équipement.

TEXTE EMMANUELLE BORNET - PHOTOS VALÉRIE THÉVENOT

Taille de l'embouchure adaptée

Tout d’abord au niveau de la tête, les maxillaires et les joues sont plus développés chez l’âne que chez le cheval. Il faut donc faire très attention à la taille du mors employé. Prendre juste la mesure au niveau de la commissure des lèvres n’est pas suffisant si l’on utilise des mors de bride type Pelham ou Liverpool. Les branches supérieures de ces embouchures, où l’on attache le bridon, sont trop en contact avec les joues de l'âne, lui provoquant ainsi de la douleur. Il est donc vivement recommandé de prendre une taille supérieure. À noter que certains Liverpool fabriqués par de bonnes marques ont justement cette partie légèrement inclinée vers l’extérieur ce qui résout le problème de contact douloureux.

Muserolle confortable

undefined

Le bon réglage de la muserolle apporte de multiple bénéfices.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés embouchure âne croupière cheval équitation selle âne cheval equitation asine bridon muserolle