Championnat de France : Ânes médaillés à Lamotte-Beuvron

Les Cahiers de l'Âne • 01/10/2014


Championnat de France : Ânes médaillés à Lamotte-Beuvron

C'est du jamais vu ! À Lamotte-Beuvron ce 24 juillet 2014, parmi chevaux et poneys, Véronique Lecreux remporte la seconde place du Championnat de France Club 1 en Paire avec ses ânesses Quenotte du Closeau et Lilly.

TEXTE : VALÉRIE THÉVENOT - PHOTOS : COLLECTION PERSONNELLE

Depuis la création du site équestre en 1994, pas un seul âne n'avait foulé le sol des carrières de ce temple dédié aux sports équestres pour chevaux et poneys. La surprise provoquée par la présence de deux ânes durant les Championnats de France a d'ailleurs fait sourire plus d'une fois Véronique et sa groom Agnès.
- « Des ânes ? Mais qu'est-ce qu'ils font là, ils tiennent compagnie à un cheval ? »
Non, ils participent à une épreuve d'attelage !
« Ah bon ? Parce que ça s'attelle des ânes ? »
Oui, ça s'attelle et en plus ça gagne une médaille d'argent !

Épreuves Club FFE

Cela fait maintenant 2 ans que l'association Ânes Âniers Amis, dont Véronique Lecreux est adhérente depuis 2006, s'est affiliée à la Fédération Française d'Équitation qui a ouvert ses compétitions d'attelage à tous les équidés. « J'ai découvert l'épreuve club et vraiment ça me plaît beaucoup. Le combiné c'est très sympa, on a une mania qui intègre en même temps trois obstacles de marathon, on se confronte à des meneurs que l'on ne connaît pas, on voit d'autres approches. »
Autre intérêt, le fait de pouvoir concourir sur des qualificatives dans sa propre région sans avoir à courir aux quatre coins de la France. Après des parcours sans faute sur ces épreuves, Véronique a obtenu son visa pour la finale en Championnat de France avec ses ânesses Quenotte et Lilly. Moment de doute... se retrouver parmi le millier de chevaux et poneys à Lamotte-Beuvron...
« Qu'est-ce que je fais ? » Et Agnès sa groom de lui dire : « On y va ! Et on vise le podium ! »
Une fois sur place, Véronique ressent une grande fierté d'être là, et encore plus de participer avec ses ânes. « Je me suis vraiment régalée, deux juges d'attelage qui me connaissaient depuis les qualificatives en région parisienne étaient très heureux de nous y voir. »

undefined

Un parcours très équestre

Véronique Lecreux monte à cheval depuis toujours, cavalière à la SHN de Fontainebleau, c'est par le plus grand des hasards qu'elle a découvert l'âne.
Lolita, aujourd'hui âgée de 22 ans, a été le catalyseur de ce véritable coup de foudre. Plus proche de l'homme, sociable, respectueux, la grande complicité qui peut en naître, un besoin de relation plus évident qu'avec un cheval, tout cela a su séduire notre meneuse.
D'ailleurs Véronique apprécie que l'association des 3A, organisatrice du Challenge National d'Attelage d'Ânes, se soit affiliée depuis 2 ans à la FFE et applique son règlement, pour le respect des animaux. « Avant, c'est celui qui allait le plus vite qui remportait la manche, maintenant on a 6 minutes pour rentrer, le chrono ne se fait que pour le passage de l'obstacle. Entre deux, on peut aller au pas ou au trot ce qui permet à nos ânes de récupérer. C'est mieux comme ça, sinon ça voulait dire faire des trottings pour gagner en souffle et finalement ça use les animaux bêtement. »
N'oublions pas que Véronique a créé l'association « Les équidés du 3e Âge » pour les chevaux militaires de Fontainebleau mis à la retraite !

Contact et mise en avant

Véronique aime la compétition, c'est évident lorsqu'on la voit dérouler une reprise sur le terrain. Mais jamais au détriment des animaux. « J'ai découvert l'attelage et je me régale, c'est un sport fabuleux ! » Ce qu'elle recherche, c'est le contact et toujours la mise en avant.
Elle a conservé cela de ses longues années à cheval. « Avec les ânes je cherche aussi le contact, rênes ajustées, on anticipe mieux quand nos rênes sont ajustées. Mais sans tirer, sinon pour l'âne c'est un peu comme un frein. Il faut composer avec eux, ils n'ont pas la même bouche que les chevaux, elle est plus sensible en fait. »

Quant à la mise en avant, elle se souvient qu'au début elle faisait beaucoup de fautes quand elle était dans un rythme lent. Être dans le mouvement lui semble plus approprié.

« Je préfère avoir des animaux qui ont du gaz, parce qu'en avançant si on se remet dans la ligne, on passe. Si on n'avance pas, ça flotte ! L'âne va dans un sens, la voiture dans un autre et ça fait boule devant une porte ! Mais l'attelage, même avec des ânes, même si je m'y sens plus à l'aise aujourd'hui, reste un sport dangereux, il ne faut pas l'oublier. »

Apprentissage

Les ânes sont tous différents et pour se remettre en question il n'y a pas mieux que le débourrage. C'est à Chateauneuf- sur-Loire que Véronique découvre l'attelage et les 3A qui y font une manche. Elle y revient avec Lilly : « Quel caractère, elle s'asseyait dans les brancards » ! Elle ne s'en sortait pas, quand un petit papy la voyant faire lui dit calmement :

« ÇA NE SERT A RIEN DE T’ÉNERVER, TON ÂNE VA COURBER LE DOS, ATTENDRE,
TU PEUX LE TUER SUR PLACE,
S'IL EN A DÉCIDÉ AUTREMENT, C'EST PAS LA PEINE !
TU VAS T'ASSEOIR
ET RÉFLÉCHIR PLUTÔT À ÊTRE PLUS INTELLIGENTE QUE LUI. »

L'âne réfléchissant beaucoup, cela peut prendre du temps... Mais bonne joueuse, Véronique admet que cela fonctionne plutôt bien. « Trouver l'astuce, s’il y a une réaction, c'est que quelque chose ne va pas et il faut trouver quoi. »

Autre expérience, avec Adèle cette fois-ci. Une grande ânesse. Rien, rien ne passait, l'ânesse se montrait réticente, pas agréable du tout. Là, elle appelle Freddy Gomez, meneur et ami habitué aux grands ânes. Ils éduquent la plupart du temps les ânes ensemble. Quand il arrive, il observe Adèle et dit : « Tu arrêtes tout. Elle n'a pas le même regard que les autres, elle est complètement perdue. Elle ne sait pas ce que tu lui demandes, elle ne comprend pas. » Véronique se souvient « elle avait à la fois un œil triste et plein de questions, nous avons tout repris à zéro ».

undefined

Aujourd'hui, douze ânes dont Quenotte et Lilly vivent paisiblement près de sa demeure. Tous avec leurs caractères, leurs petites manies, ce qui les rend encore plus attachants. Certains ont des modèles affûtés pour le sport et tous viennent immédiatement dès qu'ils entendent Véronique les siffler. Câlins, moments d'amitié et de complicité partagée, rien ne pourrait éloigner Véronique de la passion qu'elle porte à ces animaux.
Son parcours en compétition est remarquable et si notre meneuse ne manque pas de remercier ses deux ânesses championnes de France, Agnès sa groom, Pierre qui lui a fait passer ses Galops, la Fédération Française d'Équitation, les juges qui l'ont encouragée, son souhait est d'être rejointe par d'autres âniers sur ces épreuves réservées encore il y a peu aux chevaux et poneys. Elle n'est d'ailleurs pas la seule à le formuler, les juges eux-mêmes espèrent pouvoir juger l'année prochaine encore plus d'attelages d’ânes à Lamotte-Beuvron ! ■

Mots clés 3A âne apprentissage amis championnat de france club FFE championnat Véronique Lecreux âniers épreuve Lamotte-Beuvron médaille débourrage âne cheval attelage

Commentaires

veronique.lecreux@wanadoo.fr 13/03/2017
veronique.lecreux@wanadoo.fr 13/03/2017
Je suis très touché de relire cet article et de revoir ces photos Un souvenir toujours gravé dans ma mémoire Un attelage exceptionnel Lilly la petite grise est toujours là et continu avec une nouvelle compagne AN'ETTE parfois FRIPOUNET le petit coquin Quenotte ayant décidée de nous quitter pour le paradis des champions Elle me manque terriblement elle avait un caractère bien trempé et une sacré personnalité et une complicité avec LILLY !!!!!!!!!!!! Avec Agnès (ma groom et mon amie) nous avons eu des moments de bonheur intense avec cet attelage