Âne, mulet, quel choix pour l'animal d'attelage

Les Cahiers de l'Âne • 01/07/2014


Âne, mulet, quel choix pour l'animal d'attelage

Quel modèle d'âne ou de mule choisir pour l'attelage ? Le choix d'un animal d’attelage dépendra essentiellement du type d’activité que l’on veut pratiquer.

TEXTE : JEAN CLOPÈS - PHOTOS : VALÉRIE THÉVENOT

Morphologie

À poids égal, des animaux ayant « de l’os », des membres épais et « près de terre » pourront développer plus de force et seront plus adaptés pour le travail au pas : labour ou débardage. À l’inverse, des équidés plus fins avec « de l’air sous le ventre » seront plus aptes à trotter et adaptés à la traction légère. Pour pouvoir forcer, l’animal doit avoir une encolure bien orientée, pas renversée, de manière à présenter un dos musclé et en place.

Locomotion

Un animal destiné à être utilisé au trot, devra avoir des allures amples et légères. Un équidé destiné au transport lourd devra fournir un pas rapide et étendu. À l’inverse, celui destiné au labour ou à la vigne aura de petites foulées pour pouvoir marcher le plus doucement possible.

Pour pouvoir lire la suite:
Mots clés âne Clopès modèle mule attelage force de traction animal race